Accueil / Actualités / Réduire ses impots pour la fin d’année
PINEL2018
Réduire ses impots pour la fin d’année

Pinel : plus que quelques semaines pour réduire ses impôts ?

 

Votre avis d’imposition est une mauvaise surprise ? Pourtant, des mécanismes de défiscalisation et de réduction d’impôts existent. En la matière, le dispositif Pinel est même très intéressant sauf que certaines zones ne sont bientôt plus éligibles. Profitez-en tant qu’il est encore temps…

 

Rappel : comment réduire ses impôts avec la loi Pinel ?

Rappelons que la loi Pinel, du nom de l’ancienne Ministre du Logement, est un dispositif offrant un avantage fiscal au contribuable. Le principe est simple : il s’agit d’investir dans un bien immobilier neuf ou de rénovation récente. Pour bénéficier de réduction d’impôts, l’acheteur s’engage à louer pour une période de 6 ans au minimum et jusqu’à 12 ans maximum. Le pourcentage de déduction fiscale est proportionnel à l’engagement de location pris : 12 % sur 6 ans, 18 % sur 9 ans, 21 % sur 12 ans. Le dispositif Pinel accorde le droit à deux acquisitions de ce type par an, dans la double limite de 300 000 euros et de 5 500 euros du m².

Dispositif Pinel : des zones (bientôt) exclues 

Attention  ! Si le projet de loi de finances 2018 a prorogé de quatre ans le dispositif Pinel en faveur de l’investissement locatif (soit jusqu’au 31 décembre 2021), reste qu’il est réduit à certaines zones de France. Les zones éligibles au dispositif ont ainsi été recentrées sur des zones dites tendues (zones qui ont le plus besoin de nouveaux logements). A savoir : les zones A bis, A et B1 qui continueront à bénéficier du dispositif jusqu’en 2021. A l’inverse, la loi de finances 2018 a exclu les logements situés en zones B2 et C.

Carte Zonage du gouvernement
Zone A bis Paris et 76 communes des Yvelines, des Hauts-de-Seine, de Seine-St-denis, du Val-de-Marne et du Val d’Oise.
Zone A Agglomération de Paris (dont zone A bis), Côte d’Azur, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, la partie française de l’agglomération Genevoise, certaines agglomérations ou communes où les loyers et prix des logements sont très élevés.
Zone B1 Certaines grandes agglomérations dont les loyers et prix des logements  sont élevés, une partie de la grande couronne parisienne non située en zone Abis ou A, les départements d’Outre-Mer.
Zone B2 Les villes-centre de certaines grandes agglomérations, la grande couronne parisienne non située en zone Abis, A et B1. Les communes où les prix de l’immobilier sont assez élevés et certaines communes de Corse non situées en zone A ou B1.
Zone C Le reste du territoire.

A noter : pour connaître la zone d’une commune, le site du ministère de la cohésion des territoires propose son outil en ligne

Au total, 900 communes de l’Hexagone et 8 millions de Français sont concernés par cette mise à l’écart. Dans la région Nord-Pas-de-Calais / Hauts-de-France, plusieurs villes sont ainsi exclues du dispositif telles que Dunkerque, Allennes-les-Marais, Erquinghmen-le-Sec, La Bassée, Cambrai, Camphin-en-Pévèle, Maubeuge, ou encore Hazebrouck…

Exception : acheter un logement neuf avant le 31/12/2018

Toutefois, pour les logements en cours de construction, il est prévu un dispositif de transition : les avantages fiscaux continueront à s’appliquer y compris dans les zones B2 si les demandes de permis de construire ont été déposées avant le 31 décembre 2017 et si l’acquisition du logement est réalisée avant le 31 décembre 2018 et si les communes concernée ont obtenu un agrément spécial de la part de la Préfecture.

Vous pouvez aussi découvrir sur notre site l’ensemble de nos programmes immobiliers neufs en métropole lilloise et en région Nord-Pas-de-Calais / Hauts-de-France.




Newsletter

Je m'abonne à la Newsletter Loger Habitat